AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Syndrome de la joie de vivre malgré les temps difficiles. (Emishi Kaisei)

Le voisin du dessus

Passe le message à ton voisin...
Forum de RP Chatbox

Partagez | 
 

 Syndrome de la joie de vivre malgré les temps difficiles. (Emishi Kaisei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Syndrome de la joie de vivre malgré les temps difficiles. (Emishi Kaisei)    Mer 22 Aoû - 13:57

Carte d'identité du personnage:

Nom: Emishi

Prénom: Kaisei

Âge: 22ans

Nationalité: Japonaise

Statut: Célibataire

Emplois: Bénévole et écrivain

Avatar: Kamenashi Kazuya

Le caractère d'un homme fait son destin... - Démocrite -
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Oh, vous voudriez savoir comment je suis niveau caractère? Pas de soucis, je n'ai rien à cacher. Je suis quelqu'un de plutôt joyeux. J'aime la vie malgré que je ne peux pas la vivre à fond à cause de ma maladie. Je veux aider les autres et soutenir ceux qui on encore moins de chance que moi. J'ai des tendances dépressive... mais ceci vient uniquement de ma maladie, et je suis médicalisé pour ceci, ce qui aide à me tenir en forme, si vous voyiez la dose de médocs que j'ai, vous vous diriez que c'est un vrai repas! Enfin bref, je n'aime pas trop aborder le sujet de ma maladie, même si c'est une des premières choses dont je parle aux gens. Ils doivent être informé afin de ne pas être surprit et si possible m'éviter certaine chose que je pourrais faire qui pour pourraient se révéler dangereuse, pour vous comme pour moi.

Mise à part ça je suis quelqu'un de simple qui aime les petites choses de la vie. J'aime la simplicité et le naturelle, le superficielle, pas pour moi. J'aime m'ouvrir aux autres et être accepté tel que je suis, même si ce n'est pas évident. Je n'aime pas me moquer des autres, mais j'ai un bon humour. Je ne suis pas surdoué, mais je suis loin d'être bête. Ce que je préfère c'est une soirée télé avec un plat de pop corn et un bon jus de fruit! Et oui l'alcool m'est interdit avec mes médicaments, j'avoue n'y avoir jamais touché et ceci ne m'attire pas, déjà que ma personnalité déconne sobre... alors si je ne peux plus me contrôler, je me demande ce que ça donnerait.

J'adore les couleurs chaude et l'art. J'aime lire et surtout écrire, ainsi que faire quelque croquis à l'encre de chine. J'aime les manga et les romans, ainsi ce qu'on appel les BD sur le continent européen et les comics! Ah les différentes cultures rien de mieux!

Que vous dire d'autre mise à part que je suis quelqu'un de franc qui ment très rarement, je suis humain, donc loin d'être parfais, mais faire un mouvais coups est loin d'être mon genre. Je suis aussi assez solitaire, toute mes histoires d'amour se sont finies en échecs. Les hommes que j'ai aimé, et oui je suis homosexuelle, ont en tous eu marre après quelque moi de relation de mes tocs et sont partis. Je ne peux pas le leur reprocher. Je ne me supporte pas moi même, mais je suis obligé de faire avec, donc j'essaie de voir le coté positif... même si jusqu'à présent, mes relations se sont stoppée à des baisers et des câlins chastes... à 22 ans je vous avoue que c'est dur d'être encore puceau, surtout quand des amis ou connaissance vous parle de leur expériences respectives à tout bout de champs. Mais je ne me fais pas de soucis, je veux prendre le temps et que la relation se passe bien avant de faire quoi que ce soit. Je suis peut-être trop exigeant, mais si la personne ne restera pas avec moi... à quoi ça sert de devenir sérieux? Peut-être qu'elles resteraient quelque jours, semaines? Un mois de plus à mes cotés? Mais elle finira bien par péter un plomb et partir en claquant la porte. Même si je parais charmeur et sur de moi au premier abord, il n'en est rien. Quand on en parle pour en rire ça va, mais dès que ça va un peu loin je perds tous mes moyens et rougit repoussant la personne ne pouvant plus me contrôler. Je rougit et perds tous mes moyens repoussant la personne qui finit frustrée. Enfin bref j'espère que ceci vous aura éclairé sur moi, sachez simplement que malgré mes tocs, je suis très gentil. Ah je ne vous ai pas dit ma maladie, c'est le syndrome de la tourette.


L'apparence est le vêtement de la personnalité... - Galienni -
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Vous êtes vraiment des petits curieux. *rit*
Et bien regardez moi simplement, ceci n'est pas interdit. Mais si vous insiste je vais essayez de me décrire, mais comme tout le monde je pense que je serais un peu plus modeste que la réalité pour certain point, et pour d'autre ce sera totalement l'inverse.

Je mesure environ 1m72 et pèse 60 kilo tout rond, bien sur ceci varie un peu suivant mon activité physique et ce que je mange. Ah ces fast foods... quelle horreur pour les régimes! on devrais plutôt appeler ça fats food... enfin le sujet n'est pas là. Et heu... j'en étais à quoi? Ah oui, donc 1m72 pour 60 kilo, et je pense que je vais commencez par le bas pour remonter. J'ai des petits pieds que je qualifierais d'adorable. Je les entretient bien, comme tout le reste de mon corps. Mes jambes sont fine et pas très légèrement musclée, je cours de temps en temps. Comme tout homme j'ai quelque poils au gambette, mais rien d'affreux, je ne suis pas non plus un gros ours velus. Si l'on monte encore un peu il y a mes cuisses qui sont des plus normale je dirais, j'ai derrière chacune d'elle un tatouage, deux plumes d'une finesse à couper le souffle, le tatoueur était vraiment doué. Ceci donne donc un coté assez stylé quand je suis en boxer ou que l'on peut me voir de dos quand mes cuisses sont à l'air libre.

plus haut ce sont mes fesses et mon pubis ainsi que mon sexe. De ce coté là rien à signaler, tout est normal, et pure... trop pure à mon goût. Je ne pense pas que vous auriez a voir cette partie là nue... mais sachez que mes fesses sont bien ferme (du à mes abdos fessiers réguliers) et rebondie... ah je pense que la personne qui aura le privilège d'y toucher sera ravie... enfin je n'y connait pas grand chose je l'avoue. Et j'ai aussi un tatouage par ici, juste au dessus du pubis, un papillon que voici...
Spoiler:
 
Cette photo vous ne l'avez jamais vue!!! Bref... montons un peu je vous prie ça commence à devenir gênant.

Vous arrivez alors au niveau de mon ventre, il est plat et pas vraiment musclé, un ou deux bourrelets décident parfois de s'y incruster, alors je fais du sport et les élimines... après je suis content et me stop... et hop! De nouveau des jolies poignées d'amour que je me presse d'éliminer. Il y a aussi ma... poitrine? Je pense que ça peut se dire pour les hommes aussi, J'ai donc deux jolis tétons tout rose tout mignon, enfin autant qu'un téton puisse l'être! Et je suis totalement imberbe de ce coté là (ps: je m'épile car je déteste les poiles ici! comme sous les bras... je déteste ça). De l'autre coté j'ai mon dos, comme tout être vivant normalement constitué, et dans mon dos il y a un magnifique tatouage qui représente à droite une aile d'ange et à gauche une ail de démon (sous cette aile ce trouve un cicatrice épaisse que j'ai préféré cacher... vous en saurez plus si vous lisez l'histoire), entre deux c'est marqué en japonais: le bien ou le mal. Et oui vous l'aurez compris je suis fan de tatouage.

Il me reste les bras, qui ne sont pas encore tatoué mais c'est prévu, par contre je porte toujours un bracelet en acier à la main droite, cadeau de mon frère et à gauche une montre, toute simple et vieille, souvenir de mon défunt père. Le bracelet est en cuire et incassable!

il ne me reste que m on visage à vous décrire, je ne sais pas trop quoi dire dessus à part que la simplicité et la gaîté y brille. Mes yeux en amandes ressemblent à ceux d'un chat, ils sont entre noir et noisette, tout dépend de la lumière et des jours, et puis je ne me regarde pas continuellement dans la glace. J'ai des lèvres fines, souvent étirée en un magnifique sourire. Mon nez est normal, rien à signaler. Je n'ai pas de piercing, je n'aime pas ça. Sachez aussi que mon rire est... horrible, je ne sais pas rire, ça donne un espèce de bruit de cochon, de phoque ou je ne sais quel animal... ce qui entrain souvent le fou rire de tout le monde. Alors s'il vous plait ne me faite pas rire, je le déteste. un dernier point... mes cheveux, alors ils sont souvent mi-long et brun, mais il arrive que sur un coup de tête je les teigne. Mais en ce moment ce n'est pas mon objectif. Je veux les garder ainsi, plus court derrière avec un léger dégradé pour une jolie frange qui harmonise mon visage, tombant légèrement dessus. Enfin beaucoup me dise que je suis charmant mignon, après à vous de voir, je ne suis pas du genre à m’inquiéter de ce que l'on pense de mon physique.

Seule l'histoire n'a pas de fin... - Baudelaire -
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
*Regarde dans le vide un petit moment*

Mon histoire? vous êtes sur de vouloir tout entendre sur cette dernière? Comme tout le monde j'ai eu des haut et des bas... Et il y a une période de ma vie que j'aimerais effacer.

*Porte sa main à la montre qu'il a au poignet*

Mais bon, j'imagine que vous aussi vous avez vécu des choses que vous voudriez changer, effacer... Je vais donc commencer mon récit par ceci: je suis né, tout simplement, de l'union de ma mère et de mon père. Ils étaient très amoureux. Inséparable. Ils s'étaient rencontré au lycée, et ils ne sont plus quitté depuis. Mon père était le genre de mec "cool" populaire dont toute les filles étaient dingues, mais lui ne s'intéressait qu'à une seule... celle que l'on peut appeler l'intello de la classe. Ma mère n'est pas très belle aux yeux de la société, elle a un problème aux yeux qui la fait loucher et elle porte de grosse lunette. Tout le monde se moquait d'elle, mais lui a su voir en elle, derrière son apparence, la magnifique personne qu'elle est. Pour moi c'est la femme la plus merveilleuse et la plus belle du monde. Celle pour qui je ferrais tout. Après tout, elle m'a porté neuf mois, nourrit sans poser de question, habillé, changé, lavé... elle a tout sacrifier pour moi, même le temps qu'elle aurait du accorder à mon frère ainé.

Et oui je suis le second, et je n'étais pas prévu au programme, j'étais un "merveilleux accident" comme me le dit ma maman. Elle est ravi que je sois né même si elle ne s'y attendait pas. C'était mon frère de 4 ans qui lui a dit qu'elle était enceinte, elle lui disait que non et il la traitée de menteuse... ceci la travaillé et elle a fait un test de grossesse et je m'étais déjà bien inscrusté. *rit*

Enfin bref, j'ai eu une enfance des plus heureuse à la campagne, j'ai appris la nature... à l'écouter à travailler la terre avec mon père qui était le meilleur des pères... et voilà qu'a mes 12 ans, lors d'une sortie en ville avec mon père ma maladie se déclare d'un coups... enfin elle s'était déclarée un peu avant, j'insultais les gens sans savoir pouvoir ou m'arrachais les cheveux d'un coups... mes parents ne comprenaient pas... enfin revenons à la sortie en ville. J'étais dans la voiture avec mon père et mon bras a bouger seul, j'ai saisis le volant sans rien pouvoir faire et j'ai tiré. Ne s'y attendant pas, il n'a pas eu le temps de réagir et on a foncé droit dans un mur... Il est mort sur le coup. *Des larmes coulent de ses joues malgré le grand sourire sur son visage* Et j'ai été blessé au dos... c'est ainsi que j'ai eu cette cicatrice que j'ai caché par un tatouage... idiot non? Enfin... après j'ai été emmené à l’hôpital, ils m'ont examiné et j'ai vu des psy, plein de médecin, et il s'est avéré que j'étais atteins du syndrome de la tourette et que chez moi c'est... assez élevé. Je peux m'étrangler, me tirer les cheveux, me mordre, me frapper, bref me faire du mal, mais que avec mon corps.

Je m'attaque aussi aux gens que j'aime ou avec qui je suis fortement impliqué émotionnellement. Je peux leur attraper les cheveux d'un coup et tirer, les frapper, les insulter. Parfois, si je marche à coté de vous, vous me verrez me stopper et m'écrouler à terre. C'est mon corps qui ne répond plus. Contre tout ça vous ne pouvez rien faire... a part m'aider à ne pas me faire de mal et ne pas réagir mes insultes car je vous jure que je ne les penses pas. Ce n'est même pas à vous que je les dis... et je ne sais pas pour qui elles sont...

Donc après quelque semaines d'hospitalisation, avoir enterré mon père, je me suis retrouver avec des dizaines de médicament par jour, et je ne retrouvais plus le sourire. Ma maladie s'est développée et je réagissais fort quand on parlait de mon père. Ma mère a réussit à me calmer. Elle qui aurait du me haïr, qui aurait du me détester, me maudire pour ce que mon corps avait faire... ce corps qui était né de son union avec l'homme qu'elle aimait plus que tout... ce corps qu'elle avait mit neuf mois à créer... à qui elle a donner la vie... Elle n'a fait qu'une chose, m'enlacer, m'embrasser sur le front comme faisait mon père et me murmurer: "tu n'y peux rien, ton père, moi et ton frère t'avons pardonné avant même que tu ne commette cet acte". Ceci va sembler stupide, mais ça m'a aider a avancer, à me pardonner. Savoir que mon père ne m'en voulait pas... ni le reste de ma famille m'a fait du bien. Après ceci elle m'a donné sa montre me disant qu'elle me revenait de droit. J'ai finis de grandir, avec cette malédiction, ma famille et mes amis étaient toujours là pour moi. Et je suis tombé amoureux d'un garçon... je l'ai dis à ma mère, que pouvait-il y avoir de pire que ma maladie? Elle l'a accepté, mon frère s'en fichait, tant que j'étais heureux.

Je suis donc sortit avec ce jeune homme et il en suivit beaucoup d'autres... mais je n'ai jamais passé à l'acte, les gens me quittant rapidement ne supportant plus que je les insultes, de devoir m'empêcher de m'étrangler ou de me mordre, de m'arracher les cheveux. Je me suis fait tatouer entre temps, avec mon propre argent ayant pu travailler un peu jusqu'à que ça n'aille plus et que je dépende à 100% du social. Et maintenant pour la première fois je quitte ma mère pour vivre en ville. Je veux devenir écrivain, je suis des cours à domicile, j'ai d'ailleurs déjà sortit quelque nouvelles très courtes. Qui ont eut un peu de succès. Autrement je fais du bénévolat, ne pouvant pas vraiment travailler avec ma maladie, le social me paie donc pas mal de chose et me verse de l'argent chaque mois, ils me paient même l'appartement pour tout vous dire. J'espère que ceci ne posera pas problème aux propriétaire... qu'un "profiteur" comme moi arrive. *rit*

Enfin voilà... je vis enfin seul avec un bib d'urgence qui arrive directement chez un voisin, ou l’hôpital le plus proche. Je dois trouver quelques personnes assez gentilles que je peux biber en cas de problème. Bah je trouverais bien à la résidence. Ils ne sont pas méchant, j'en suis sur!


Surnom du joueur:Zayshin
DC? Jasmin, Luka et Lily.
Comment as-tu découvert le forum?Secreeeeeeeeeet
Fréquence de connexion : Souvent.
CODE DU FORUM POUR VALIDATION: living in a flat


Dernière édition par Emishi Kaisei le Jeu 23 Aoû - 5:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 342
Date d'inscription : 09/05/2012

Carte d'identité
Âge: 26
Préférence: Homo
Statut: En couple avec Haruo ♥
avatar
Admin
Izumi Naoto
MessageSujet: Re: Syndrome de la joie de vivre malgré les temps difficiles. (Emishi Kaisei)    Jeu 23 Aoû - 1:05

J'ai réglé le problème, tu peux poster ta fiche à la suite de ce message Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Syndrome de la joie de vivre malgré les temps difficiles. (Emishi Kaisei)    Jeu 23 Aoû - 5:28

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 342
Date d'inscription : 09/05/2012

Carte d'identité
Âge: 26
Préférence: Homo
Statut: En couple avec Haruo ♥
avatar
Admin
Izumi Naoto
MessageSujet: Re: Syndrome de la joie de vivre malgré les temps difficiles. (Emishi Kaisei)    Jeu 23 Aoû - 8:55

Et je te valide ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Syndrome de la joie de vivre malgré les temps difficiles. (Emishi Kaisei)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Syndrome de la joie de vivre malgré les temps difficiles. (Emishi Kaisei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le voisin du dessus :: Fiches personnages-