AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...

Le voisin du dessus

Passe le message à ton voisin...
Forum de RP Chatbox

Partagez | 
 

 peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...   Sam 9 Juin - 4:34

Bon, allez, écrivons un petit book de souvenir…

J’ai décidé de déménagé pour être plus près du boulot et me voici donc dans la résidence Jūtakuchi. Juste avant d’y emménagé, j’y ai fait un petit tour d’horizon et je suis tombé sur Naoko avec des cartons pleins les bras. Il voyait même pas ou il allait le pauvre petit bonhomme alors je l’ai aidé. J’ai eu le droit à un verre de saké du coup, puis quelques paroles taquinent. Ça a finit sur le balcon avec d’une façon très intéressante. Il a était bien comme il faut, du coup, comme promis, j’ai était assez doux, ne le marquant que d’un suçons, de quelques griffure et de légères marque de dents. Je dois avouer que j’ai été surpris de son âge. Un si petit bout d’homme, avoir la quarantaine… Ba, je m’y suis fait quand même à l’idée, après tout, dans un an, j’aurais le même âge.

J’ai emménagé puis me suis baladé. Il a fallut que je croise un sale gamin malpolie, orgueilleux, imbu de lui-même ! Il m’a vite mis en rogne et je me suis amusé à lui donner une petite leçon. C’était pourtant simple : il s’excuser, baisser les yeux, et je l’aurais relâché, mais non, il a continué. Pauvre bête, du coup, je l’ai prit en pleine ruelle. Il n’y a pas mieux pour briser un homme et j’aie trouvé ça des plus excitant de le voir lui, si grande gueule, se mettre à pleurer, saigner et rester a terre. Vu son popotin si serré et sa réaction, sur que c’était la première fois qu’il se fessait prendre. Petit bémol, cet idiot s’est évanouis….

Ba ça m’a tout coupé, pff, c’était chiant ça. Je ne pouvais pas le laisser là, dans la ruelle, avec les vêtements déchirés et en sang, du coup je l’ai ramené à la maison, puis je lui ai nettoyé ses blessures. Je l’ai laissé manger et utiliser la douche même, qu’il soit en forme pour déguerpir de chez moi. Manque de pot, il est resté grande gueule, j’ai dus sortir le martinet lui en donner un coup et le menacer de recommencer la leçon de la ruelle. Il n’a pas l’air d’avoir comprit, ce petite chien, qu’il y a des gens devant qui tu dois te la fermer et te faire tout petit. Je me ferais une joie de lui apprendre…. Finalement, je le suis emmitouflé dans un drap et je l’ai laissé partir, après tout, on habite dans la même résidence. J’ai tout mon temps pour le dresser et j’avais des choses à faire.

Puis il y a eue un petit voisin qui attendait dehors, avait pas prit ses clés apparemment et attendait que son frère rentre. Je l’ai fait rentrer et lui es proposé de rester chez moi du coup, en attendant. Je sais plus trop comment, mais il m’a provoqué aussi, d’une certaine façon et ça a encore finit en scène érotique. Je me suis bien amusé avec, il gémissait plus de plaisir que de douleur mais ne l’avouait pas. Je me suis amusé a le marqué de partout, même avec ma cigarette, l’écrasant sur ses fesses. Je l’ai laissé se doucher avant de partir, il m’a demandé pourquoi j’étais si brutal. Pourquoi veut-il une raison ?! Je le suis, et c’est tout, qu’il n’aille pas chercher ailleurs. Pourtant, je me suis sentit mal a ça question…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...   Sam 16 Juin - 1:05

J’ai revue le petit vieux avec un gamin blondinet qui avait l’air mal. Je l’ai aidé à le transporter jusqu'à une piaule à lui puis pendants que le blond dormait, on s’est amusé. Du coup, j’ai zébré son dos de merveilleuse coupure du a ma ceinture de cuir. En revanche, qu’il jette un coup d’œil sur le gamin, je n’ai pas apprécié….

Bref, je l’ai revu un autre jour ou il s’est habillé en petit minou exquis d’où son petit surnom du moment : Ti kitten, petit chaton en créole quoi. Je me suis bien amusé là aussi et je l’ai appréciait. Le considéré plus comme un petit chaton que comme un vieux me calme davantage.

J’ai croisé ma tendre voisine aussi. Visite de courtoisie pour me demander de faire en sorte que moins de cris ne sortent de chez moi… Finalement, elle a voulu que je lui montre pourquoi ça crier autant, en étant traiter de la même façon qu’un de mes jouet masculin. Je n’aimais pas trop l’idée, elle me paraissait trop fragile mais j’ai finalement accepté et marquait son jolie corps de petite fée a ma manière.

Puis ya eu l’arrivé d’Abel, mon enfoiré de petit blanc préféré ! Je dois dire que nos échange passionné m’avait manqué a un point inimaginable ! Apres quelques coups échanger, j’étais ravi de voir qu’il avait toujours se corps bombé et musclé agréables. On a mit en vrac le salon, se bouffant le nez a coup de surnoms des plus tendres (enfoiré, salopart et j’en passe….), se griffant, se mordant, se frappant ! Le premier à avoir le cul de l’autre en devenait le maître et je dois avouer, quand même, que s’il n’avait pas été troublé par la bibliothèque, il y avait des chances que se soit moi qui me retrouve avec le feu au cul ! Heureusement, je l’ai enfourné le premier, se beau cul blanc qui me fait toujours autant bander….

Bref, s’en est suivit un ébats à m’en retrouver ensanglanter et épuiser. Y’a bien que se merdeux d’homme pâle pour me rendre comme ça et franchement, j’adore ça. Il va rester un temps chez moi, ça promet de terribles moments ♥

Ya le Luka, aussi, qui après être sortit du coma et venu s’installer chez sa sœur. Je me suis retrouver a devoir être plus ou moins a son service, j’ai horreur de ça, mais d’une autre côté, c’est légèrement de ma fautes si se petit ne pourra plus jamais marcher… Alors j’abaisse légèrement ma fierté et j’aide, mais gare à celui qui s’en moquera, je le détruirais sur place !
De nouveau passer voir Ti Kitten… et m’apercevoir qu’il porte d’autre trace sur lui, je hais l’idée qu’on laisse des marques sur mes jouets, j’ai l’impression qu’ils sont souillé du coup ! C’est le blond qui, apparemment, a joué avec. J’ai dit que je n’y toucherais pas, du moins, pas personnellement mais j’ai bien envie de lui envoyer un message bien sentit pour lui faire connaitre le vraie sens du mot « marqué » ~ J’ai offert aussi un collier a se cher petit, je compte bien lui faire comprendre que tant qu’il se ra mon jouet préféré, il a intérêt à rester un sage petit chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...   Mer 20 Juin - 19:31

Anna est enceinte.... Pas sur que se soit de moi, mais il y en a quand même une chance...

ça me turlupine cette histoire. D'un côté je veux pas d'un autre gosse, j'ai déjà ma fille la-haut, chez moi, n'empêche que je ne peut n'empêcher de penser a la petite bouille que ça pourrait être. Apparemment elle compte avorter, et l'autre ça, ce lézard qui est le second père possible, la joue tout miel, tout doux mais veut quand même qu'elle avorte. Tsss, je l'aime pas cette imbécile....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...   Dim 24 Juin - 4:17

Anna est passé après avoir reçus mon mail... Elle veut faire un test ADN pour savoir qui est le père. Bien sur, j'ai accepter. J'ai été direct et sincère avec elle sur ce que je comptait faire si j'étais le mère. Je ne l'ai pas bercer d'illusion, comme certains pourrait le faire ou chercher des mots tendre, je lui est juste dit, net, calme, précis.

Si il est du mien et qu'elle le garde, bien qu'il n'était pas voulu, je serait là pour lui, mieux que ce que j'étais pour ma princesse j'espère. J'y peut pas grand chose, je suis un vraies papa ours dans l'âme, bien que je refuse de l'admettre. Rien qu'aujourd'hui j'ai retrouver le réflexe d'éteindre ma cigarette pour éviter qu'elle respire la fumé... alors que je sais même pas si c'est bien de moi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...   Mer 11 Juil - 2:11

Pas de nouvelle d’Anna… pas de nouvelle, bonne nouvelle non ? Voilà, autant, il n’était pas de moi… Elle aurait quand même pu me le dire… Grrr ça m’énerve de m’en inquiétez autant, peut-être pour rien en plus….

Je me suis énervé contre Naoko, il n’avait pas son collier… Franchement, juste parce que ça fait des marque ? Pff…. Du coup, voilà, je me suis énervé contre lui…légèrement beaucoup…

Ra, franchement, de toute façon, j’arrive à rien faire de bien en ce moment, gardant toujours en tête cette petite chose qui grandit dans le ventre de la voisine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...   Mar 17 Juil - 19:22

Je me suis calmer avec le petit Naoko, je lui ai changer son collier pour plus qu'il est de marque. Je lui est dit que j'essayerais d'être plus doux même... Je doit prendre un coup de vieux, a en devenir presque gentil...

J'ai rencontré aussi, l'un de nos proprio.. pour payer le loyer. Tout se passe tranquillou..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...   Dim 22 Juil - 1:35

Petit Naoko est a l’hôpital, je lui est rendu visite, je lui est donné un bon plaisir rien qu’a lui, j’espère bien qu’il me le rendra en sortant. Il me manque se couillons en fait…Si je croise l’idiot qui lui a offert se séjour a l’hosto, il en prendra plein les fesses !

Je suis tombé sur Luka en train de tailler une pipe à Abel. Ça m’a mit en rogne mais finalement c’est parti en parti a plusieur. Ça m’ennui, j’ai détesté les voir ensemble. iI ne sait pas si faire avec Luka lui, puis Luka… voilà quoi, c’est Luka… dire qu’il veut d’Abel… ça m’énerve encore plus…

Rien ne s’arrange en plus, Abel s’étant trouver se tout petit sushi soumis. Il en a été même a me frapper alors que je ne fessais que m’amuser un brin a les embêtés ! Bon, s’est vrais que je l’ai embêté légèrement son sushi, au magasin, mais quel idée aussi il à de se faire mon Abel !

Merde quoi, Abel est le seul à pouvoir me tenir, le seul avec qui je prends un pied d’enfer, c’est mon couillon d’enfoiré d’âme-sexe quoi ! Alors le sentir s’éloigner pour un vulgaire sushi, ça m’énerve…

Comme si ça ne suffisait pas, j’ai croisé le caniche de procureur… Chose marante, a coup de chance et de bluff, j’apprends qu’il est fou de Mali, le frère de Jasmin. Fait chier, ça me donne encore plus envie de me le faire du coup, celui-là… Bref, va falloir que je fasse attention a se type, bien que l’envie de me le faire aussi soit là.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...   

Revenir en haut Aller en bas
 

peu importe la ville, c'est les memes idiots que l'on croise...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le voisin du dessus :: Journaux-